Pour un disque dur classique la procédure de mise sous tension (power routine) est quasi instantanée.

– Self Check/ Vérification interne des composants électroniques et du fait qu’ils soient tous opérationnels.
Attention particulière au préamplificateur sur la tête de lecture.

– Mise en rotation des plateaux. Dans cet étape le mécanisme qui empêche les têtes de lecture d’aller sur les plateaux magnétiques s’enlève, soit mécaniquement soit électroniquement.

– Les têtes descendent du rack de stockage et avance sur un flux d’air au dessus des plateaux magnétiques.

– Lecture du firmware par le servo timing sur le PCB.

– Lecture du firmware sur la zone système.
Plus d’informations sur la zone système et son contenu et sa localisation sur un disque dur.[/list_item]

– Firmware, Extensions et Lecture…

En cas de corruption logique ou physique (rayures) de la zone système, par exemple suite a une infection virus ou une chutevous pouvez essayer de récuperer vos données avec un changement de PCB à chaud.

Si vous avez des problèmes de secteurs physiques ou logiques défectueux vous pouvez jeter un oeil à l’explication de ce qu’est la P-list et la G-list qui sont 2 tables alouées aux blocks.

Récupération de données sur disques durs

La société Deadhardrive®

credits deadhardrive

Les clients qui nous font confiance

clients deadhardrive

Deadhardrive® est une société Française avec plusieurs laboratoires et bureaux dans le monde (France, Allemagne, Roumanie, Pologne, Hong Kong).